Le phénomène des youngtimers

0

Entre les véhicules de collection et ceux d’occasion s’est glissée une troisième catégorie : les « youngtimers », ou jeunes voitures anciennes, produites entre 1970 et 2000.

tour21La qualification, apparue en Allemagne, il y a quelques années, doit être cependant précisée car n’est pas youngtimer qui veut. Tout d’abord, il faut avoir obtenu, à l’image de la 205 GTI, un certain succès durant sa première vie. Ensuite, il faut être suffisamment rare pour susciter la convoitise, à l’image d’une CX Prestige, peu diffusée (moins de 23 000 exemplaires). Autre point critique, la cote du modèle doit se maintenir dans les
ventes aux enchères.

tour23Enfin, un youngtimer de qualité ne doit pas être trop onéreux à remettre en état ou à entretenir tout en restant simple à conduire. Ces véhicules, d’un usage quotidien, sont très prisés des nouvelles générations de collectionneurs, trentenaires ou quadragénaires, des hommes (très majoritairement).
tour24Parmi les plus prisés : la Citroën XM, lancée en 1989 et dont la production a été stoppée en 2001, la BX GTI 16 soupapes, la Peugeot 205 GTI, BMW et ses séries M, Mercedes et ses cabriolets, les Jaguar qui restent accessibles (à partir de 5 000 € pour des modèles des années 90-2000) dont la XJS produite à 113 000 exemplaires en vingt et un an.

tour25L’imaginaire et le goût des belles mécaniques guident leurs achats. C’est aussi la nostalgie de piloter le petit bolide que conduisait leur père dans les années 80 et la possibilité d’acquérir un modèle de standing beaucoup moins cher qu’une occasion récente.

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire