Triumph Nantes titille BMW

0

Triumph Nantes

Retour en force

Triumph Nantes avait mis les petits plats dans les grands pour le retour de son arme fatale : la Trophy 1200. Une GT bourrée d’équipements top niveau, et emmenée par le trois cylindres de la Tiger Explorer.

Pour grignoter des parts d’un marché trusté par BMW, la marque anglaise n’a pas d’autres choix que de frapper fort pour le retour du modèle emblématique. C’est d’ailleurs ce qu’à fait le Village Motos en organisant un show pour le lancement de la bécane. Petits fours, open bar, vidéos et, surtout, arrivée en guest de la moto qui… déchire un mur de papier pour atterrir au milieu de la concession. Spectaculaire !

triumph-nantes-trophy-1200-2013Mais pour épater une clientèle aussi connaisseuse, car pratiquante depuis des lustres, il faut surtout une qualité irréprochable. « Ce que je regarde en premier, c’est la position de conduite », explique, Didier, quinqua nantais. « Le guidon a une forme idéale qui me permet d’avoir le buste droit. C’est capital pour les longs trajets ». La bête et ses 300 kg sont en effet plus taillés pour avaler le bitume que pour zigzaguer sur le périphérique nantais. On apprécie donc la selle moelleuse (et chauffante) et les repose-pieds bien positionnés.

L’ordinateur de bord, très lisible, fourmille d’informations et de commandes. Réglage de la bulle, régulateur de vitesse gérable d’un coup de pouce, port USB… « Il faudra du temps pour tout maîtriser », plaisante Alain, venu de Redon pour reluquer son éventuelle future monture.

A l’usage, le trois pattes répond illico à tous les tours. Souple et feutré dans son comportement comme dans sa sonorité, le moulin est réactif. Il est servi par une partie cycle solide, et un freinage qui dégage une solide impression de sécurité.

Sur un segment haut de gamme qui concerne les motards expérimentés… et exigeants, l’Anglaise se place front contre front face aux Allemandes. Équipements luxueux, moteur excitant, elle affiche de solides arguments face à la BMW R1200 RT. And the winner is… ce sera à vous d’en décider.

A partir de 17 250 € en concession Triumph.

« Toute une histoire »magasin-triumph-nantes

François, le responsable de Triumph Nantes, n’est pas peu fier de son bébé. « A la base, j’adore ce modèle car j’en ai eu trois. Et cette nouvelle version est une réussite : injection, 3 cylindres, bourrées d’options, un moteur 1200… Je pourrai parler de la ligne mais cela dépend des goûts. Le vrai gros plus est vraiment le moteur épatant. Et puis, il y a toute une histoire derrière la marque, qui fête ses 110 ans. »

Partager cet article :