Occasion, comment bien acheter?

0

Petits conseils pour bien acheter d’occasion

Vous connaissez le b.a.-ba à respecter lors de l’achat d’un véhicule à un particulier. Mais voici d’autres petits «trucs ».

Bien réfléchir

Pour vous faire une idée du marché de l’occasion, faites le tour des petites annonces, que ce soit sur internet ou dans des magazines spécialisés. Vous pouvez également vous rendre chez les professionnels de l’auto pour observer. Prenez votre temps. Dites à votre entourage que vous allez changer de voiture et vers quels modèles vous vous orientez. Ils auront peut-être un bon plan à proposer ou des avis de tiers qui ont le même véhicule. Quoi qu’il en soit, laissez mûrir cette idée de changement de voiture.

Préparez le rendez-vous

Il faut, au préalable, se renseigner sur la cote de la voiture et sur le prix du marché. Vous devez arriver au rendez-vous en étant sûr de vous. Demander de l’aide. Il est toujours utile d’être accompagné d’un ami pour éviter les coups de coeur déraisonnables et l’achat sur un coup de tête. Et même, plus simplement, pour éviter une arnaque. L’idéal serait de se faire accompagner par un professionnel mais c’est plus facile à dire qu’à mettre en place…

En pleine lumière

Refusez toujours les rendez-vous en toute fin de journée. Quand la nuit tombe, on voit moins les défauts. Idem pour le mauvais temps. Sous la pluie, vous serez tentés de bâcler la visite. Il faut être en pleine lumière afin de scruter d’éventuels défauts. Placez-vous à contre-jour, au ras de la peinture afin de repérer d’éventuelles traces de ponçage (micro-rayures en cercle) qui indiqueraient une réparation.

Prenez votre temps

Prévoyez au moins une heure. Il faut du temps pour discuter avec le propriétaire. Puis faites le tour du véhicule et, bien sûr, essayez-le.

Parler

Interrogez le propriétaire pour savoir pourquoi il vend sa voiture. Depuis combien de temps elle est en vente. Quels petits soucis il a eu, dans quelles circonstances l’utilise-t-il, et, on ne sait jamais, demandez-lui ce qu’il y aurait éventuellement, selon lui, à changer dans les mois qui viennent. Sa spontanéité et son honnêteté, ou au contraire ses cachotteries, seront des indications.

Essai

Cela peut paraître étonnant mais cette partie est souvent mal appréhendée. Si le vendeur refuse de passer le volant, dites lui « au revoir ». Lors de l’essai, l’acheteur est souvent un peu crispé car il connaît l’enjeu. De plus, le vendeur est à côté et on hésite à « bousculer » un peu la voiture. Accélérez franchement, arrêtez-
vous pour écouter et regarder le moteur. Faites un créneau pour dénicher des défauts de transmission. Freinez pour avoir une indication sur l’équilibre et l’état du circuit de freinage. Tout ceci n’est pas très facile car il s’agit d’une voiture nouvelle pour vous mais un véhicule d’occasion tout de même. Raison de plus pour prendre son temps.

Être rigoureux

Vérifiez le fonctionnement de tous les équipements : pneus, feux, ceintures, roue de secours, boîte à gants, options électroniques, sièges, vitres électriques, climatisation, essuie-glaces, auto radio, témoins lumineux… Le plus judicieux est d’arriver avec une liste de points à checker.

Vos papiers, svp…

Demandez les factures de réparation et d’entretien. Puis, en cas d’achat, il faut être rigoureux sur les documents de cession de véhicule.

Partager cet article :