Votre permis de conduire est précieux

0

Permis de conduire : conseils pour le ménager

Faites profil bas

Aussi bête que cela puisse paraître, le respect du code de la route reste la solution la moins coûteuse afin de récupérer ses points perdus. En effet, malgré la nouvelle loi de 2011, le délai de récupération demeure long (deux ans sans infraction) dans le cas d’un retrait de plusieurs points. Il demeure en revanche inchangé dans le cadre des délits de 4e classe et au-delà (tels que les excès de vitesse supérieurs à 50 km/h ou la conduite en état d’ivresse) pour lesquels le délai de récupération des 12 points reste fixé à trois ans. En revanche, lors du retrait d’un seul point, six mois sans nouvelle infraction seront nécessaires pour le récupérer.

permis de conduire

Permis de conduire

Quatre points pour un stage

Il est désormais possible d’effectuer un stage tous les ans alors que le précédent délai était de deux années. Pour un tarif compris entre 230 et 250 euros, vous récupérerez quatre points lors d’une formation qui se déroule sur deux jours
consécutifs. La restitution des quatre points prend effet dès le lendemain de la dernière journée du stage.

Aide technologique

Vous trouverez des applications pour Smartphones vous alertant de la présence de contrôles ou de zones de radars. Il existe également des avertisseurs radars à installer dans votre voiture. Attention tout de même car ces objets ne sont pas tous homologués et vous risquez une amende de 1500 euros et un retrait de six points sur le permis de conduire.

Contestez !

Les failles dans le système sont légion et de nombreux avocats spécialisés seront ravis de vous aider à protéger vos points. Ainsi, si vous êtes persuadé d’être injustement verbalisé, dégainez votre précieux appareil photo et prenez la scène sous tous les angles. Le but étant de relever tous les éléments et les témoignages qui vous permettraient de remettre en cause l’infraction si vous la trouvez inique. Des éléments tels qu’un camion mal stationné, un radar mobile installé sur une route non rectiligne faussant ainsi la mesure de vitesse…

Au nom de la boîte

Rouler dans un véhicule d’entreprise permet, en cas de contravention, pour excès de vitesse repérer par une photo, d’échapper à la perte de points avec un classement de l’affaire. Mais l’auteur de l’infraction devra tout de même régler l’amende.

permis de conduire

Permis de conduire – radar fixe

Pris de dos

Lorsque vous vous faites flasher par un radar automatique, n’hésitez pas à demander à recevoir la photo. En effet, parfois, les clichés ne permettent pas d’identifier formellement le conducteur. Vous pourrez donc contester la contravention en prétextant que vous n’étiez pas au volant. Une méthode qui fonctionne à tous les coups lorsque vous êtes flashés de dos. A noter que vous pouvez nier être le pilote et que vous n’êtes pas tenu d’indiquer l’identité d’un éventuel autre conducteur. Vous n’échapperez alors pas à l’amende mais garderez vos points au chaud.

Achat de points

Certains petits malins s’adressent à une personne de leur entourage (ou à un inconnu sur internet) qui n’utilise pas sa voiture mais dont le permis de conduire est toujours valable. Dans le cadre de certaines infractions, il est alors possible de citer le nom de cette personne afin que les points soient retirés de son permis à la place de celui du vrai fautif. Cette pratique est illégale mais difficile à démasquer.

Combien pour se défendre ?

Dans le cas d’une invalidation de permis (plus aucun point sur le permis de conduire), comptez entre 2 500 et 4 500 euros, pour être défendu par un avocat spécialisé. Pour une convocation au tribunal à la suite d’un délit routier, les honoraires iront de 1 200 à 3 000 euros. Des sommes assez élevées surtout lorsque l’on sait que cela ne vous garantira pas d’obtenir gain de cause.

permis de conduire

Permis de conduire – radar

Un nouveau permis de conduire, pourquoi ?

Ce nouveau permis, qui entrera en vigueur en septembre 2013 vise à réformer le permis de conduire à l’échelle européenne. Votre papier rose deviendra donc une carte à puce, ce qui permettra un meilleur suivi et une meilleure circulation des citoyens européens. Ce fichier permettra aux autorités d’accéder à l’historique des infractions routières commises à travers l’Europe entière. Finis, les scandales et les conducteurs étrangers qui échappent aux paiements des contraventions sur notre territoire.

Consulter son capital points

Il existe trois façons d’obtenir le relevé afin de savoir où en est votre matelas de points.
– En vous rendant en préfecture ou en sous-préfecture muni d’une pièce d’identité.
– Par courrier, en joignant à votre demande la photocopie de votre permis de conduire et celle de votre pièce d’identité ainsi qu’une enveloppe affranchie avec demande d’avis de réception
– En vous connectant au service Télépoints disponible sur le site Internet www.interieur.gouv.fr. Vous pourrez vous connecter à l’aide d’un identifiant. Mais vous obtiendrez ce code en vous rendant à la préfecture.

Partager cet article :