Custom Legend, let’s go back to the 60’s

0

Custom Legend : La bonne adresse rétro à Nantes

Custom Legend, consacré à la période dorée des années 60- 70, est plus qu’un magasin, c’est un temple de l’objet rétro. Un endroit où l’atmosphère de ces années bénies est aussi présente que l’odeur d’un bon cuir. Entretien avec Philippe Benayoun, gérant de Custom Legend.

custom legendQu’est-ce qui vous a amené à ouvrir ce magasin ?

J’avais envie d’offrir ce que, moi, j’aurais voulu avoir dans les magasins et que je n’ai jamais trouvé. Le thème, c’est l’auto, la moto, le rétro US. Nous voulons proposer des produits que l’on ne trouve pas facilement en boutique, pour les passionnés mais pas seulement. J’aime revenir aux sources, à l’authentique, aux vraies toiles de jean de qualité. Beaucoup de gens viennent ici dans l’espoir de retrouver leur Levis d’il y a 20 ans, des jeans créés pour durer.

Vous proposez donc beaucoup d’import ?

En effet, 70% de mes produits proviennent des US mais j’ai aussi quelques marques qui viennent d’Allemagne, de Suisse, d’Angleterre… Chaque pays vit différemment le rétro et se spécialise. Pour les accessoires motos, par exemple, c’est surtout italien.

Quel regard portez-vous sur le retour à la mode du rétro ?

C’est vrai que ça revient très fort en ce moment, surtout le côté Pin-up et Rockabilly. Nous voyons de plus en plus de jeunes qui sont branchés à fond rock, et qui portent des chaînes et arborent des tatoos… C’est assez drôle mais je comprends qu’ils s’identifient à cette période-là en se disant que c’était une meilleure époque qu’aujourd’hui, même si on l’idéalise tous un peu dans notre esprit.

custom legendQu’est ce qui vous vient à l’esprit quand on vous parle de cette époque ?

Je pense à James Dean, Steve McQueen, aux films cultes comme Easy Rider ou Deuce of Spades, que j’adore. Je me vois à bord d’un Ford 32 avec mon Indian Chief sur la remorque, sur la route 66, qui mène à Monument Valley, avec du Chuck Berry dans les oreilles.

Custom Legend, 3, boulevard Victor Hugo, sur l’Ile de Nantes
Partager cet article :