Gendarme à grande vitesse en Mégane RS

0

Thierry Lemaire, gendarme de profession, est l’un des trois pilotes de la Mégane RS de la Brigade Rapide d’Intervention.

Comment devient-on conducteur au sein de la Brigade Rapide d’Intervention ?

Il faut avant tout être gendarme. La candidature à ces postes se fait sur la base du volontariat. Nous passons ensuite des tests médicaux, psychotechniques et de motricité, ainsi qu’un test fi nal sur circuit. Il faut savoir que ces épreuves sont sensiblement les mêmes que pour les pilotes d’hélicoptères. Nous devons repasser les tests sur circuit tous les deux ans.

Votre brigade est-elle déployée tous les jours ?

Le véhicule sort tous les jours et est présent de manière aléatoire sur les routes du département. Nos actions comprennent principalement les contrôles de vitesse, les contrôles alcoolémie et stupéfi ants et tout ce qui relève de la sécurité routière. Nous avons la particularité d’être autonomes, à savoir que nous disposons à bord de notre véhicule d’un radar, un éthylotest et un éthylomètre.

« Il faut savoir commencer mais aussi abandonner une poursuite »

Quelles sont les routes sur lesquelles vous opérez ?

Nous travaillons sur tous les axes majeurs qui se trouvent en Loire-Atlantique et plus particulièrement sur les gros axes de circulation. Par exemple, la route nationale 165 en direction de Vannes, la 171 et la 137, respectivement vers Saint-Nazaire et Rennes, l’autoroute A11 en direction de Paris, la route de Cholet, ou encore l’autoroute A 83 qui mène à La Roche-sur-Yon. Nous travaillons également sur la route bleue et ponctuellement sur la route de Pornic.

De quels moyens disposez-vous quand un automobiliste ne veut pas coopérer ?

Il y a deux possibilités, soit la personne s’arrête et prend conscience qu’il faut qu’elle se soumette au contrôle, soit elle refuse et nous signalons notre progression, par radio, à nos collègues afin de ceinturer les lieux et de mettre en place un barrage. Nous pouvons également relever l’immatriculation du véhicule afin de retrouver l’identité du conducteur. Chaque cas est différent. Il nous est déjà arrivé que quelqu’un perde le contrôle de sa voiture en tentant de nous échapper et que celle- ci finisse dans un fossé. En aucun cas, nous ne poussons l’automobiliste à la faute, ce serait inconscient de notre part.

mégane rsN’entrez-vous en action qu’en cas d’excès de vitesse majeurs ou également pour les « petits » excès ?

Il faut tout d’abord préciser qu’il n’y a pas de petit excès et que nous n’avons pas de seuil. Il est tout de même vrai que nous allons privilégier les excès de vitesse élevés que nos collègues ne pourraient pas intercepter avec les moyens habituels.

La Mégane RS est un véhicule 3 portes équipé d’un moteur 4-cylindres de 2 litres turbo-compressé d’une puissance maxi de 265 chevaux et une vitesse de pointe de 260km/h. Capable d’atteindre les 100 km/h en 5,9 secondes et les 200 en 21 secondes, elle n’a rien à envier aux super-sportives que l’on peut croiser.

Partager cet article :