La nouvelle 208 transforme l’essai

0

Benjamin Ferrou (279 matches au Stade Rochelais), aujourd’hui cogérant d’ID Pro sport et d’ID Patrimoine, et Nicolas Djebaïli (307 matches), jeune retraité du stade, n’ont pas hésité à rechausser les crampons pour tester la nouvelle Peugeot 208.

Confort

rocam16

Lors de cet essai, Nicolas Djebaïli a été surpris par l’habitabilité. « Avec mes 1,96 mètre, j’avais un peu peur de me sentir coincé dans une petite voiture. En fait, pas du tout. L’espace a été très bien pensé. À l’avant, comme à l’arrière, il y a largement de quoi mettre ses jambes. Côté conducteur, la prise en mains se fait très vite grâce à son petit volant. En ville, elle est très agréable à conduire et se faufile dans les bouchons. Ses 3,96 mètres font qu’on peut la garer partout. Et en cas de problème, il y a la caméra de recul pour aider ».

rocam15

Nouveautés

« J’ai beaucoup aimé la nouvelle calandre, ainsi que la forme des feux avant et arrière qui changent par rapport au modèle précédent. Les nouveaux moteurs sont puissants tout en restant très sobres. La reprise est excellente que ce soit en version essence ou diesel ».

 

Faible coût

En tant que chef d’entreprise, Benjamin Ferrou, lui, a été séduit par le coût de détention de la 208. « Elle affiche une consommation mixte de 3,3 l/100 km et 85 grammes de rejet de CO2. Ça en fait un des véhicules possédant un coût parmi les plus faibles de marché. En plus, ses lignes modernes donnent une image dynamique de l’entreprise. C’est une voiture qui peut aisément servir de base à une flotte de véhicules d’entreprise ».

 

Partager cet article :

Laisser un commentaire