Un roadster Jaguar XK140 3,4 l. de 1954

0

Fort du succès de la motorisation XK compétition sur de nombreux GP début 1950, Jaguar décide de produire, dès 1954, la XK140. Le modèle de Raymond Guivarch est un roadster qu’il a déniché aux USA.

devant modifLa XK 140 a été produite entre 1954 et 1957, et visait à l’époque plus précisément le marché US. Son moteur de 6 cylindres en ligne, qui développe 190 ch., est la base de la version compétition de la Jaguar C-Type, soit la X120, qui remporta entre 1951 et 1953 le TT, les 24H du Mans par 2 fois, et les 12H de Reims.
« Je cherchais ce modèle depuis plusieurs années. Grâce à un courtier spécialisé dans les voitures anciennes, je l’ai déniché aux USA. Je voulais absolument un matching numbers*, sain de carrosserie, et cela m’a pris 3 ans ½ pour restaurer cette XK140 comme à l’origine. Sur 8 884 exemplaires produits, seuls 12 XK140 roadsters ont été exportés en France à l’époque. La majeure partie de la production se retrouve sur le sol US. C’est une magnifique voiture, dans la plus pure tradition des derrière modifroadsters anglais, avec laquelle je participe à de nombreux rallyes régionaux. Par contre, niveau conduite, il faut savoir anticiper son freinage car elle n’est pas très équilibrée », nous précise Raymond. Sur la malle arrière de la XK140 de Raymond, le logo Jaguar est estampillé du palmarès de la C-Type aux 24H du Mans en 1951 et 1953.

* Matching numbers : se dit d’un modèle de voiture (ou de moto) ancienne qui possède tous ses éléments  d’origine : moteur, carrosserie et options.

Partager cet article :

Laisser un commentaire