Groupe Boucher, 50 ans de saga familiale

0

Groupe Boucher, à la rencontre de ses gérantes

Les soeurs Boucher, Laurence Gaté (PDG) et Sylvie Palvadeau (Directrice marketing) sont à la tête du groupe Boucher (Volkswagen, Audi, Seat, Skoda, Kia à Angers, Skoda, Seat, Kia, Mitsubishi à Nantes et tout dernièrement Volkswagen à Saumur). Que de chemin parcouru depuis la petit entreprise (garage et station-service Fina), installée à Angers, et créée par leurs parents dans les années 60. Entretien avec ces deux femmes, représentantes de la deuxième génération :

C’est votre père, Jean-Claude Boucher, qui avait créé le « Garage Moderne », à Angers, dans les années 60 ?

Effectivement. Mes parents, avec la collaboration de notre grand-père au départ, ont eu l’idée de s’implanter plus près d’Angers pour développer leur activité initialement implantée à Brissac. Le Garage Moderne était né le 3 décembre 1963, il y a bientôt 50 ans !! Ils n’ont pas ménagé leurs efforts, passant plus de temps dans leur entreprise qu’à la maison, nous entraînant nous aussi dans ce rythme.

Groupe Boucher, soeurs plus jeunes

Groupe Boucher, soeurs plus jeunes

Vous avez donc grandi au milieu des voitures ?

On se souvient très bien de ses années de passion, de courage et de labeur. On jouait sur la piste de la station-service et entre les ponts, on faisait le plein d’essence de notre voiture à pédales, une petite 404, pour faire comme les grands ! Notre père préparait ses moteurs de compétition, il nous envoyait fréquemment avec nos vélos, chez le charcutier du coin, pour peser les pistons sur sa balance électronique.

Votre père a fait de la course automobile…

Il a commencé la compétition automobile sur NSU (marque absorbée par Audi en 1969). Il a débuté avec l’écurie Anjou en participant à des compétitions plutôt régionales, avec des courses de côtes et des critériums.

Groupe Boucher, le père au volant

Groupe Boucher, le père au volant

…Jusqu’à acquérir une certaine notoriété !
Oui, en effet. Il a rapidement fait la une de la presse locale (deux fois Champion de France sur NSU). Il a ensuite couru sur une Audi 80 GTE avec laquelle il a remporté le championnat de France des voitures de production. Il a également participé une année au Championnat d’Europe. Il a donc pu courir sur ces circuits légendaires que sont Nürburgring, Spa-Francorchamps…

Vous souvenez-vous de cette période où votre père courait ?
Bien sûr. C’était souvent une aventure familiale partagée avec beaucoup d’amis. Cette odeur d’huile de ricin, on ne peut pas l’oublier. Nous avons sans doute acquis, à cette époque, le goût du challenge, de la compétition et du travail en équipe.

C’est à cette époque qu’il est devenu concessionnaire ?
Sa réputation dans la course automobile auprès de l’usine NSU a suscité l’intérêt de ce constructeur au point de lui proposer de devenir le représentant local de la marque. Pour l’anecdote, ce tout premier contrat de vente conclu était de 11 véhicules. Aujourd’hui, ce chiffre fait sourire.

Groupe Boucher, soeurs

Groupe Boucher, soeurs

Comment s’est passée la croissance du groupe ?
Nous avons grandi avec le développement du groupe Volkswagen. Nous faisons partie des distributeurs historiques. Nous sommes quelques groupes familiaux encore bien présents dans la distribution automobile. Les constructeurs nous apprécient parce que nous sommes atypiques. Nous parlons passion et pas uniquement finances. Nous sommes des porte-drapeaux impliqués et perfectionnistes. Nous avons créé des liens forts au fil des années avec les marques que nous représentons et nos clients.

Pourquoi avoir choisi Nantes pour votre développement ?
Cela coïncidait à notre volonté de croissance ainsi qu’à la volonté de certains de nos constructeurs de nous confier la représentation de leur marque sur cette ville. De plus, la proximité des deux villes nous convenait bien puisqu’elle nous permettait de rester facilement en contact avec les équipes nantaises et continuer à « humer l’odeur des halls d’exposition ». Enfin, Nantes est une grande ville et une ville dynamique, où l’activité automobile est intense et où l’exigence des clients est forte. Ce sont à ces challenges que nous sommes confrontés mais nous sommes une famille de compétiteurs…

Groupe Boucher, portrait soeurs

Groupe Boucher, portrait soeurs

Est-ce facile de travailler avec sa propre soeur ?
Nous sommes une famille très soudée, sans doute parce que l’on a vécu des moments très durs… Nous sommes complémentaires, complices et épanouies chacune dans son domaine de compétence. Cela fonctionne très bien ainsi.

Partager cet article :